Je suis le 4

3/3/24

J’OFFRE AU MONDE LE MYSTÈRE ET LA BEAUTÉ DE L’EXISTENCE.

Ce que je ressens

Je suis le pouvoir créateur. J’ai besoin de créer sur le plan artistique, mais aussi de manifester dans la matière ce qui m’habite, laisser une trace, sublimer les choses laides. Je ressens la nécessité impérieuse d’être vu et remarqué pour la personne unique que je suis. Ma terreur est d’être oublié, noyé dans la masse ou la fadeur. J’aime quand c’est profond, quand c’est vibrant. À l’intérieur de moi, il y a une immense palette de couleurs, et toutes ces nuances, je les perçois aussi à l’extérieur, et je ne comprends pas que les autres passent à côté. Mes émotions sont des fleuves sur lesquels je navigue en permanence, et ces voyages sont toujours intenses. Quand j’ai une envie, c’est comme un volcan qui se déverse en moi, c’est envahissant, obsessionnel, et cela me donne une énergie folle pour agir. Mais quand je suis déçu, que mon rêve s’évanouit, c’est la désolation après un champ de bataille, et je m’effondre, c’est la désillusion. Alors, je m’enferme un temps dans la contemplation du passé et surtout dans celle de mes rêves déçus. J’ai besoin de ce temps pour me ressourcer par rapport à toute l’énergie que j’ai investie dans la projection de mon souhait. Quand la flamme d’une nouvelle envie vient me saisir, je peux me relever. L’énergie m’envahit de nouveau, et je me sens prêt à déplacer des montagnes pour atteindre mon inaccessible étoile. Ma vie est ainsi une alternance de hauts et de bas, mais il y a toujours cette souffrance sourde à l’intérieur qui murmure à mon oreille, cette sensation terrible nommée le manque. J’ai sans cesse ce ressenti profond et douloureux qu’il me manque quelque chose, que mon bonheur pourrait être tellement plus fort si je n’avais pas perdu une sorte d’amour originel. Comme si, petit, j’avais été abandonné ou qu’on m’avait arraché ce à quoi je tenais le plus, comme jeté violemment hors du jardin d’Éden. J’ai si peur qu’on m’abandonne que j’ai ce besoin viscéral d’être vu et reconnu. Mon énergie, telle l’eau, est très fluctuante, alors malheureusement, je n’ai pas la force de travail ou d’engagement pour atteindre mes rêves ; dès que c’est trop difficile, j’ai tendance à me décourager.

Ce qui peut m’aider

Mon véritable chemin est peut-être d’accepter le manque. Moi qui ai tant besoin d’intensité et d’exceptionnel, je dois me contenter d’une routine plate et lisse. À moi donc d’enchanter mon quotidien, de le rendre merveilleux malgré mon insatisfaction chevillée au corps. Que je puisse même rire de mon insatisfaction permanente ! Que mes montagnes russes émotionnelles puissent néanmoins me permettre de découvrir ce trésor qu’est l’équanimité ! Que j’aie plaisir à honorer et dompter les torrents impétueux de mes émotions ! En portant ce masque du 4 pour mon cheminement sur terre, j’ai la capacité de voir la profondeur du monde et de l’honorer sous tous ses aspects. En quittant peu à peu ma souffrance et en cessant d’alimenter ce sentiment d’abandon, en me reliant davantage à la richesse intérieure de chacun, je peux découvrir le contentement du quotidien. Je suis capable d’une grande compassion quand je ressens la souffrance chez l’autre, mais j’ai aussi besoin d’apprendre à me réjouir en sentant la joie dans son cœur. La vérité, c’est que ma souffrance de l’abandon et du manque est tellement forte qu’elle m’empêche de me relier véritablement par le cœur à chacun. Pourtant, je rêve que les autres me voient tel que je suis, qu’ils perçoivent la profondeur de mon âme. Mais est-ce que je sais moi-même qui je suis? Non, car je reste à la surface de cette souffrance qui masque mon essence intérieure. Ma voie se situe donc dans l’apaisement de cette souffrance pour aller au-delà et véritablement me découvrir dans ma simplicité et ma richesse.

AVEC CE MASQUE DU 4, MON ÂME VIENT PARCOURIR, À TRAVERS TOUTES MES EXPÉRIENCES, UN CHEMIN VERS L’ÉMERVEILLEMENT POUR LA SIMPLICITÉ ET LA SPLENDEUR DE LA VIE.

Extrait de La Lumière de l'Ennéagramme, à paraitre aux Editions Jouvence le 17 avril 2024

Image Pixabay

Logo Healing moonlight

Cet écrit a été reçu en état de conscience modifié. J’ai commencé à écrire de la sorte en 2018, l’année où j’ai reçu mon nom de chamane, Healing Moonlight, par un chaman sibérien.

Logo Sophie Del Val

Ces écrits sont des billets d’humeurs, mes coups de gueule, mes prises de conscience et je vous partage des réflexions sur la spiritualité et quelques conseils sur des pratiques d’Autohypnose Chamanique.

Découvrez d'autres articles

Sophie Del Val

La Bulle de Lumière

Prenez une position confortable, assis, allongé ou semi-allongé, et laissez vos paupières se fermer. Respirez profondément en inspirant par le nez et en expirant par la bouche. A l’inspir laissez entrer le positif et les sensations agréables et à l’expir, évacuez les tensions et le négatif. Respirez de la sorte à dix reprises, puis laissez la respiration se faire à son rythme.

11/11/2022

Sophie Del Val

L'Autohypnose Chamanique : Les bases

Voyagez au cœur de vous-même avec l'Autohypnose Chamanique ! Cette vidéo est la première d'une série qui permet de découvrir la pratique du voyage intérieur à travers des outils simples et accessibles. (Extrait de Réveillez votre énergie de guérison aux éditions Bussière)

14/7/2023

Au menu de mon site : détails sur mes séances, présentation de l’Hypnose Chamanique la méthode que j’ai créée, dates et descriptions de chaque stages, enseignements et cercles transmis selon mes ressentis et mes envies !

Au programme de ma chaine youtube : méditations, voyage au tambour, découverte de l’autohypnose chamanique !